Représentations sur la Colline du Parlement

by Professionnels Hypothécaires du Canada | oct. 17, 2018
Des réunions ont eu lieu avec des députés et des fonctionnaires sur l’importance de notre industrie et les préoccupations relatives au changement des règles.


Le 16 octobre 2018, Professionnels hypothécaires du Canada a tenu une autre journée de plaidoyer réussie sur la Colline du Parlement. La délégation de membres bénévoles et le Comité exécutif ont tenu une journée complète de rencontres avec plus de 50 députés afin de discuter des marchés canadiens de l’habitation, de l’abordabilité du logement et de l’incidence des changements récents sur le bien-être économique des jeunes de la classe moyenne canadienne.

Notre message collectif était clair : l’abordabilité, la disponibilité et l’accessibilité des logements sont de la plus haute importance pour les Canadiens, et les acheteurs d’une première maison font face à des défis extraordinaires pour accéder au marché de l’habitation.

Nous avons été heureux d’entendre que l’abordabilité du logement est une priorité qui demeure un enjeu transpartisan et que de nombreux députés appuient notre demande d’examen du « test de résistance » auquel un plus grand nombre de Canadiens seront bientôt confrontés lorsqu’ils renouvelleront leur prêt hypothécaire à terme. Nous avons insisté sur le fait que les nouvelles règles ne nuisent pas seulement aux primo-accédants ; elles nuisent aussi aux propriétaires actuels.

Nous avons également indiqué que, bien que nos membres comprennent pourquoi le test de résistance a été mis en œuvre pour la première fois ; collectivement, en tant qu’industrie, nous croyons que ce test devrait être abaissé, d’autant plus que la hausse des taux d’intérêt rend déjà l’accession à la propriété moins facile pour les Canadiens de la classe moyenne dans de nombreux marchés et que les propriétaires actuels qui ne contractent pas de nouvelle dette hypothécaire au moment du renouvellement ne devraient pas avoir à subir ce test de tension.